«

»

Derrière l’objectif avec Rémi Garcia

Dans Derrière l’objectif, un photographe nous raconte une de ses images.

Aujourd’hui : Frou-Frou racontée par Rémi Garcia. 4 jours d’attente pour 4 grammes de bonheur…

 

Derriere l-objectif avec Remi Garcia - Frou-Frou - BLOG

Derriere l-objectif avec Remi Garcia - Portrait de Remi Garcia - BLOG

Site Web

remigarcia.com

Page Facebook

remigarciaphoto

Frou-Frou

Cette photographie représente un contre jour de colibri huppé en train de butiner une fleur d’arbre à pompon.

La genèse de cette image ? J’avais repéré un soir que le soleil, lorsqu’il terminait sa course avant de toucher l’horizon, venait d’abord percer l’épais feuillage de cet arbre. Ce même arbre qu’un colibri huppé avait décidé d’inclure dans son territoire. Cet arbre et ces fleurs qu’il défendait farouchement face à ses congénères. L’idée n’a fait qu’un tour dans ma tête : je voulais absolument parvenir à saisir un contre jour de ce colibri en vol devant une fleur, au moment précis où le soleil pointe derrière avant de disparaître pour la nuit.

Tant qu’à avoir l’idée, autant tenter de la réaliser. Mais c’était sans compter sur les centaines d’autres fleurs qu’arbore cet arbre, ni sur le libre arbitre de ce colibri qui n’avait donc pas que cette fleur ou cet arbre en tête. La fenêtre d’opportunité pour obtenir la lumière que je voulais était d’environ une heure. Une toute petite heure pendant laquelle le soleil perçait péniblement à travers le feuillage dense à cet endroit précis, pour n’éclairer que quelques fleurs. Encore fallait-il que le bolide de 4 grammes qui les butinait choisisse de passer précisément au bon endroit, et au bon moment…

Ce qui me connaissent le savent : je peux être têtu, très têtu parfois. En tout cas un poil plus que ce colibri. Il m’aura donc fallu 4 jours de repérage, de suivi, de longues heures de patience et d’attente au coucher du soleil, posté à ce même endroit. Des heures à trépigner d’impatience, appareil en main (trépied inutile et contreproductif dans ce cas de figure). De longs moments à tressaillir à chaque fois que je le voyais voler autour de moi, autour de cet arbre… 4 jours pour enfin réussir à réaliser l’image que je vous présente aujourd’hui.

Fort heureusement, ces longues heures de repérage m’avaient aussi permis de déterminer au mieux les réglages de mon appareil pour obtenir le rendu désiré. J’avais choisi une vitesse d’exposition ni trop rapide ni trop lente pour figer les ailes dans un (très) léger flou, un diaphragme légèrement fermé pour garantir la netteté sur un sujet si petit et surtout une sous-exposition afin d’assombrir l’ensemble de la scène. Lorsqu’enfin il est apparu sur cette fleur, je n’ai eu droit qu’à 3 ou 4 secondes. Juste le temps de cadrer et de déclencher. Ce bolide volant ne m’a pas laisser le temps de comprendre ce qui se passait, et était reparti avant même que j’ai réellement pu réaliser qu’il était enfin venu là où je l’attendais… Merci à lui.

Rémi Garcia


Date
12.4.2014
Boitier
Nikon D4
Objectif
Nikon AF-S 500mm VR II
Focale
500 mm
Exposition
1/800 s
Ouverture
f/7.1
Sensibilité
ISO 500


Crédits photos :

  • Image Frou-Frou : Rémi Garcia
  • Portrait de Rémi : Coralie Perrin

Laisser un commentaire

Envoyer à un ami