«

»

Derrière l’objectif avec Frank Ryckewaert

Dans Derrière l’objectif, un photographe nous raconte une de ses images.

Aujourd’hui : La fumeuse de Cheerot racontée par Frank Ryckewaert. Quand la fumée se dissipe enfin…

Derriere l-objectif avec Frank Ryckewaert - La fumeuse de Cheerot - BLOG

La fumeuse de Cheerot

Pour commencer, et parce que nous sommes sur un blog sur lequel vous êtes plus habitués à la photo de nature et/ou animalière, j’aimerais faire un comparatif entre 2 disciplines que tout semble opposer : la photo de scènes de vie de voyage et la photo animalière.

En pratique, un élément fondamental unit les 2 genres : la patience.

En effet, il ne suffit pas d’aller dans un marché pour ramener des images intéressantes alors même que les sujets semblent ne pas manquer. C’est même tout le contraire. Au même titre que lorsque vous photographiez un animal, beau par nature, le seul fait de le prendre en photo ne justifie pas une bonne image. Il faut qu’il ait une attitude intéressante, surprenante, élégante, qui « parle » d’elle même. Le sujet devra se détacher du fond afin d’être mis en valeur. La lumière devra être de la partie, ce qui, on le sait tous, est difficile à anticiper.

Et bien, pour la photo de voyage, et en particulier dans les marchés asiatique, c’est exactement la même chose.

Pour qui souhaite s’immerger un peu plus profondément dans la vie birmane, rien de tel que ces lieux grouillant et plein de vie.

Cette image a été réalisée dans le marché de Bagan, une ville connue pour ses milliers de temples et stûpas classés au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Tout le monde connaît cet endroit, ne serait ce qu’à travers la photo classique de Birmanie : les montgolfières survolant ces temples au lever du soleil.

De nombreuses femmes fument le cheerot, un cigare artisanal fabriqué dans le pays. Lorsque j’ai vu cette femme fumer son cigare alors que la lumière du soleil perçait son étal à travers les tôles, tel un photographe animalier, je me suis mis à l’affût afin de ne pas perturber mon modèle dans son moment de détente.

L’idée était de ne pas attirer son regard de façon à garder une attitude la plus naturelle possible. C’est pour moi la clé d’une photo de scène de vie réussie.

Armé de mon 50mm 1.4, je restais discret en attendant que les fumées se dispersent et se mêlent de façon harmonieuse dans l’image. Il m’aura fallu une dizaine de tentatives pour obtenir la photo voulue. Je devais obtenir à la fois une attitude intéressante du personnage principal, mais il fallait également que les sujets au second plan ne se superposent pas et ne prennent pas trop de place dans la composition.

Et comme toujours, après avoir pris la photo, j’ai obtenu le plus beau des sourires en montrant le résultat à l’arrière du boîtier. Un excellent moyen d’entrer en contact avec une population maîtrisant très peu l’anglais.

Frank Ryckewaert


Date
29.1.2015
Boitier
Canon EOS 6D
Objectif
Canon EF 50 mm f/1.4 USM
Focale
50 mm
Exposition
1/160 s
Ouverture
f/2.0
Sensibilité
ISO 160


Crédits photos :

  • Image La fumeuse de Cheerot : Frank Ryckewaert
  • Portrait de Frank : Nathalie Latic

(3 commentaires)

  1. Durand

    Bonjour

    Précisez juste que c’est un 50mm F1.4 et non F4 😉
    Très belle photo

    1. Régis Derimay

      Bien vu, merci !

  2. Jean-Pierre

    Bonjour, très belle photo et très belle leçon. J’essaierai de m’en souvenir lors de mon prochain voyage.

Laisser un commentaire

Envoyer à un ami