Aujourd’hui, pour la quatrième rencontre de TiragesPro nous avons interviewé le photographe de nature grenoblois Nicolas Bohere de Depuis le sommet. Bien qu’amateur, Nicolas nous régale régulièrement de belles photos et a réussi à acquérir une notoriété certaine dans son domaine. Vous pourrez sans doute le croiser en montagne au gré de ses balades autour du Mont Aiguille, son terrain de jeu préféré.

Nicolas nous parle de sa façon de travailler : son matériel, ses méthodes pour trouver les bons endroits à photographier, ses sources d’inspiration…

Nicolas Bohere - Portrait de nuitTiragesPro :
Bonjour Nicolas et merci d’avoir accepté de répondre à nos questions. Pour commencer, pourriez-vous vous présenter en quelques lignes ?

Nicolas Bohere :
Bonjour. J’ai commencé la photo début 2010. Depuis la fin 2011, j’exerce la double activité professionnelle d’ingénieur transport dans la fonction publique territoriale et d’auteur-photographe. Je fais essentiellement de la photo de paysage avec de temps en temps des clichés de la flore.

J’ai une préférence, comme beaucoup de photographes, pour les douces lumières de début et fin de journée. Mon sujet de prédilection est la montagne, une chance puisque j’habite Grenoble. Souvent à la recherche du miroir « parfait »
des lacs d’altitude, j’aime également les paysages de nuit sous la pleine lune. Je ne suis pas un « intégriste » de la nature et donc je ne m’interdis pas de photographier la ville, là aussi avec une préférence pour la nuit. Je réalise une rando photo quasiment toutes les semaines et à toutes les saisons.

TiragesPro :
Quel matériel utilisez-vous pour réaliser vos photos ?

Nicolas Bohere :
J’utilise un Canon EOS 450D avec un objectif EF-S 15-85 mm. C’est mon premier réflex, idéal pour découvrir la photo. L’objectif est parfait pour sa polyvalence et sa compacité. Malheureusement j’atteins ses limites notamment lors de prises de vue en faible luminosité. La technique a fait quelques progrès depuis et un appareil avec un capteur plein format sera surement mon prochain investissement.

Nicolas Bohere - Lac Tuckett
Nicolas Bohere – Lac Tuckett

TiragesPro :
Votre métier est bien loin de la photo de paysage. Qu’est ce qui vous a mené à parcourir les montagnes et à les photographier ?

Nicolas Bohere :
Depuis mon enfance, je pratique la randonnée en montagne. C’est un moyen de s’évader, d’être confronté à la nature dans ce qu’elle a de plus beau.
Les paysages et la lumière de la montagne présentent en plus l’intérêt d’être changeants suivant les heures de la journée et les saisons. La photo permet d’immortaliser ces instants précieux et magiques.

Nicolas Bohere - Mont Aiguille
Nicolas Bohere – Mont Aiguille

Tout l’art est d’être au bon endroit au bon moment !

Au delà de l’amour de la montagne, des photographes comme Xavier JAMONET, Vincent FAVRE ou Patrick DI FRUSCIA m’ont donné le goût des belles images. Sans oublier Joris KIREDJIAN mon compère de rando photo.

TiragesPro :
Justement, comment organisez-vous vos randonnées pour être au bon endroit au bon moment ? Choisissez-vous un lieu au hasard, ou partez-vous avec un plan bien précis en tête ?

Nicolas Bohere :
Je suis quelqu’un d’organisé et de très prévoyant. Les cartes IGN sont précieuses pour faire une première approche des coins à photographier, mais rien ne vaut la découverte sur le terrain. Si je pars pour un lever ou un coucher de soleil, j’utilise une application qui me permet de connaître les horaires de nos deux astres préférés et surtout l’orientation de leurs rayons. Ça m’aide à imaginer la lumière sur un sommet ou des falaises.

Nicolas Bohere - Moucherotte
Nicolas Bohere – Moucherotte

À chaque pleine lune, si le temps le permet, je prévois une sortie nocturne. Généralement c’est une rando que j’ai déjà faite de jour, c’est plus rassurant !

TiragesPro :
C’est certain ! Le Mont Aiguille à côté de Grenoble semble être une source quasiment inépuisable d’inspiration pour vous. Pourquoi cet endroit et pas un autre ?

Nicolas Bohere :
Effectivement le Mont Aiguille et plus généralement la barrière orientale du Vercors sont mes terrains de jeu préférés, à moins d’une heure de Grenoble. Le Mont Aiguille est probablement une des plus belles montagnes du monde. Je suis un peu chauvin de ce point de vue… Cette montagne est photogénique sur 360° voire plus puisqu’elle est magnifique vue d’en bas comme d’en haut, en été comme en hiver et de nuit comme de jour !

La forme très caractéristique de ce sommet et le fait qu’il soit isolé du reste du massif du Vercors font de lui un véritable attrait et une source inépuisable d’inspiration photographique.

NicolasBohere - PlanTiragesPro :
Quels autres lieux fréquentez-vous ?

Nicolas Bohere :
J’ai une affection particulière pour un petit lac qui ne paye pas de mine, délaissé par les touristes et les randonneurs. C’est le lac Guichard en Savoie, à proximité du col de la Croix de Fer. Plusieurs fois par an, je me rends au bord de ce lac, à plus de 2000 mètres d’altitude. C’est un sublime miroir des Aiguilles d’Arves, sommets très caractéristiques de la région. Le coucher du soleil y est extraordinaire, surtout si quelques nuages s’invitent au-dessus des aiguilles.

Y aller au mois de juin, c’est la garantie de faire la photo parfaite, avec au premier plan des trèfles d’eau en fleur, puis le reflets des sommets et enfin en toile de fond les aiguilles d’Arves.

Récemment j’ai « innové » en entrant dans le lac avec de l’eau jusqu’à la taille pour pouvoir photographier les trèfles d’eau de très près ! Changer de point de vue me permet de rester créatif tout en fréquentant souvent les mêmes endroits.

TiragesPro :
Pouvez-vous nous parler de votre actualité ?

Nicolas Bohere :
Actuellement je me concentre sur la vente de tirages d’art sur mon site. J’y ai intégré la boutique en 3 clics de TiragesPro et j’en suis ravi.

La vente d’un tirage reste pour moi la meilleure récompense de mon travail. Si des gens sont prêt à acheter un de mes clichés, c’est que celui-ci n’est pas si mauvais. Mon travail a parfois des utilisations inattendues : je viens de vendre des photos à la régie des remontées mécaniques de Gresse-en-Vercors pour servir de support aux tracés des pistes de ski. Je participe souvent à des concours photos pour avoir l’avis d’autres personnes.

TiragesPro :
Et bien Nicolas, merci beaucoup d’avoir pris le temps de répondre à ces quelques questions. Je rappelle que les lecteurs peuvent compléter cette rencontre en visitant votre site « Depuis le Sommet » ou en vous retrouvant sur les réseaux sociaux.

Author

Tom est le fondateur et directeur de Stages Photo Pyrénées. Photographe autodidacte, c'est en 2012 qu'il décide de se consacrer entièrement au développement des stages photos dans la région du sud ouest. Son calme naturel et sa capacité à synthétiser les processus complexes de la photographie de nature en les rendant accessibles lui ont permis de devenir un coach très apprécié tant des néophytes, accompagnés dans l'apprentissage de la pratique photographique, que des photographes confirmés désireux de parfaire leurs connaissances ou de découvrir un nouvelle région.

Laisser un commentaire

Send this to a friend